publicité

Mariage gay : l'Eglise invoque Marie

Un texte du cardinal André Vingt-Trois hostile à l'union homosexuelle a été transmis aux diocèses de France.

  • Par Régions
  • Publié le 15/08/2012 | 18:42, mis à jour le 28/08/2012 | 14:33
image_75171749.jpg

En ce jour d’Assomption, fête catholique durant laquelle on rend hommage à la Vierge Marie, mère de Jésus, une prière fait polémique.

Il s’agit d’un texte rédigé et transmis par le cardinal André Vingt-Trois, président de la conférence des évêques de France, aux différents diocèses du pays.

Une prière universelle qui doit être lue aux fidèles durant la messe du 15 août.

Monseigneur André Vingt-Trois y aborde les thèmes de la fin de vie, ou encore de la solidarité. Avant d’en venir aux enfants et à la vie parentale, laissant apparaître l’hostilité sous-jacente de l’Eglise envers le mariage et l’adoption homosexuels.

Un appel aux hommes politiques ?

Le Cardinal s’adresse aux « élus » et aux « fidèles de la nation », notamment aux parlementaires, afin de les sensibiliser sur un point qui dérange.

Ce texte fait écho à une décision gouvernementale de faire voter une loi autorisant le mariage homosexuel sur le territoire français, au premier trimestre 2013.

C’est surtout la question de la conception actuelle de la famille qui semble préoccuper l’Eglise.

Le débat est ouvert

Le texte est fortement contesté et considéré comme « dangereux » par des associations homosexuelles chrétiennes.

Selon elles, l’écrit de Monseigneur André Vingt-Trois «encourage la peur et les craintes des paroissiens » et peut « conforter certains catholiques dans leur homophobie ».

Nos journalistes, Raphaël Deh et Lucie Denéchaud ont assisté à la messe en la basilique Notre-Dame de Bonsecours (Seine-Maritime) et ont recueilli les avis des fidèles :

 

 

les + lus

les + partagés