publicité

L'appel d'urgence du 115

Face aux coupes budgétaires de l'Etat, les travailleurs sociaux se sont mobilisés hier dans une trentaine de villes.

  • Marie du Mesnil-Adelée
  • Publié le 03/08/2011 | 17:15
© France 3 Haute-Normandie
© France 3 Haute-Normandie
video title

Restrictions budgétaires au 115

Après la grève, le travail a repris au Samu social partout en France. Hier, les lignes du 115 à Rouen ont été perturbées dans l'après-midi. L'oeuvre hospitalière de nuit, qui gère le Samu social rouennais, s'inquiète pour l'accompagnement des personnes en difficulté si son budget baisse.

A Rouen, symboliquement, l'accueil du 115 est resté muet une partie de l'après-midi hier... sans que le travail sur le terrain ne soit stoppé. Parce qu'hiver comme été, tous les centres d'hébergement de l'agglomération affichent complet. Les restrictions budgétaires annoncées inquiètent donc particulièrement les travailleurs sociaux...

image_69901425.jpg

Ici, l'accueil d'urgence est organisé par l'oeuvre hospitalière de nuit (OHN). Elle dispose de six établissements pour héberger mais aussi réinsérer les personnes en détresse. C'est cette dernière action qui est menacée par les coupes budgétaires de l'Etat. Gérer l'urgence, sans accompagnement... C'est la mission même des professionnels de l'action sociale qui est en danger, selon eux.

image_69901453.jpg

L'OHN estime à 8% la baisse de son budget. Il est constitué aux trois quarts par ses salariés. Face au silence du gouvernement, les travailleurs sociaux envisagent de nouveaux mouvements dès la rentrée.

Pour voir le reportage de Myriam Libert et Cédric Lepoittevin, cliquez sur la vidéo.

les + lus

les + partagés