publicité

Le Havre : au temps des "brûleurs-pirate" de café

Avant les conteneurs, les dockers empoignaient les gros sacs de café au parfum suave. Le port du Havre importe toujours cette précieuse marchandise. Retour sur cette histoire à l'occasion de la transat Jacques Vabre

  • Par Sylvie Callier
  • Publié le 10/11/2013 | 08:01, mis à jour le 10/11/2013 | 08:00
Les dockers déchargent du café sur le port du Havre © Image extraite d'un document de la Gaumont
© Image extraite d'un document de la Gaumont Les dockers déchargent du café sur le port du Havre


Saviez-vous que café est le 2eme produit échangé dans le monde juste après le pétrole ?

 Le port du Havre est toujours le 1er port français importateur de l'"or vert". Les receveurs de café, les négociants, les torréfacteurs font toujours partie de l'histoire de la porte Océane.

Les docks emplis du sol au plafond de sacs de café, la ruche des dockers, les petits coins secrets pour les "brûleurs-pirates" sur les quais, ces souvenirs ont été recueillis par Gwenaelle Bron et Najib Benghezala



Il y a 20 ans,  en 1993, pour la 1ère Transat Jacques Vabre, reliant le Havre à Carthagène en Colombie, route historique du café, Thalassa aussi racontait l'histoire du café. Retrouvons Georges Pernoud et son équipe dans cette archive de l'INA;





les + lus

les + partagés