publicité

Des tests d'engagement organisés pour recruter des sapeurs-pompiers volontaires dans l'Eure

Les épreuves ont été organisées ce samedi 12 octobre sur les sites de Bernay, Evreux et Val-de-Reuil. 

  • Par Emmanuelle Partouche
  • Publié le 12/10/2013 | 19:13, mis à jour le 12/10/2013 | 19:13
Le recrutement des pompiers volontaires est devenu une priorité pour les autorités publiques © Laurent Lagneau
© Laurent Lagneau Le recrutement des pompiers volontaires est devenu une priorité pour les autorités publiques
Les tests se composent d'une épreuve de français, de mathématiques, de tests sportifs (endurance, souplesse, force musculaire) et d'un entretien de motivation devant un jury.

Dans l'Eure, d'après le SDIS 27, les sapeurs-pompiers portent secours à la population toutes les 13 minutes. Le département compte aujourd'hui 1 713 volontaires.

Frédéric Lafond et Eric Lombaert ont pu assister aux tests d'engagement à Evreux. Voyez leur reportage avec les interventions de :  
  • Commandant Philippe Raymond, chef du Groupement Territorial Iton, Service de Secours et d'Incendie de l'Eure,
  • Mickaël Augeray, candidat,
  • Patrice Gomis, candidat
Campagne de recrutement de pompiers volontaires dans l'Eure

Une priorité nationale


A Chambéry, devant le 120ème congrès national des pompiers, François Hollande a annoncé ce samedi 12 octobre  un "plan national" pour enrayer la chute du nombre de pompiers volontaires. Depuis 2004, ils sont au niveau national 12 000 de moins. Au 1er janvier 2012, la France comptait 195 200 volontaires, soit près de 80% des effectifs des pompiers sur le territoire national. Les 20% restant sont professionnels ou militaires.

Grâce à ce plan, l'objectif est d'avoir "200 000 sapeurs-pompiers volontaires d'ici la fin du quinquennat, c'est-à-dire retrouver en 2017 le niveau qui était le nôtre une décennie plus tôt, en 2007", a précisé le chef de l'Etat à la tribune du congrès.

les + lus

les + partagés