publicité

L'usine Sealynx de Charleval dans l'Eure sur le point d'être repris par GMD

Enfin une éclaircie pour les 500 salariés de l'équipementier Sealynx. Placé en redressement judiciaire depuis avril dernier, un industriel stéphanois a signé cette semaine un accord client avec Renault ouvrant la voie à une reprise.

  • Par Carole Belingard
  • Publié le 01/03/2013 | 18:08
Le sous-traitant automobile stéphanois GMD devrait reprendre l'usine Sealynx de Charleval. © France 3 Haute-Normandie
© France 3 Haute-Normandie Le sous-traitant automobile stéphanois GMD devrait reprendre l'usine Sealynx de Charleval.
La reprise de Sealynx par le sous-traitant automobile GMD devrait être validée le 7 mars prochain par le tribunal de commerce de Nanterre. D'ores-et-déjà un accord a été signé avec Renault garantissant des commandes jusqu'en 2015. L'usine basée à Charleval serait donc reprise avec l'intégralité des emplois. Les 500 salariés devraient enfin tourner la page de son actionnaire, le groupe indien Ruia, qui a abandonné le site en avril dernier.

Voir le reportage ci-dessous de Jean-Paul Lussault et Marc Moiroud

Avec les interventions de 
  • Florence Paon: Employée Sealynx
  • Sabine Pillé: Pilote de secteur
  • Didier Lefèbre: Comité d'Hygiène et de Sécurité et de Conditions de Travail
  • Olivier Martin: Coordination Démocratique des Travailleurs de Mesnel

Une embellie dans le ciel de Sealynx
Un repreneur est sur les rangs.

 

les + lus

les + partagés