publicité

Seine-Maritime : l'inexorable recul des falaises

Il y a une semaine, un pan de falaise de 150 mètres de long s'est effondré à Pourville-sur-Mer près de Dieppe. Le mouvement d'érosion s'accélère t-il ? 

  • Par Sylvie Callier
  • Publié le 25/12/2012 | 12:10, mis à jour le 25/12/2012 | 16:47
Un éboulement de falaise aux Petites Dalles près de Veulettes sur Mer en Seine-Maritime © Stéphane l'Hôte
© Stéphane l'Hôte Un éboulement de falaise aux Petites Dalles près de Veulettes sur Mer en Seine-Maritime


Dans la nuit de vendredi à samedi 22 décembre, une maison a été précipitée dans le vide par un mouvement de la falaise de Pourville. Ses occupants avaient dû déménager il y a plusieurs mois car la menace était très forte. 

Le recul du "trait de côte" en Seine-Maritime

  • un million de m3 de falaise s'effondre en moyenne chaque année
  •  le recul moyen est de 20 cm/an
  • certains lieux sont plus fragiles : 50 cm de recul par an entre Veules et Puys
  • l'infiltration de l'eau de pluie, le gel, la diminution de la barrière de galets pour protéger l'assise des falaises de la houle, le phénomène de gravité contribuent à l'érosion

(Reportage réalisé en octobre 2011 à Criel sur Mer)

Le cimetière marin de Varangeville sur mer a dû être récemment consolidé sur la falaise (reportage septembre 2012)

Une équipe universitaire interrégionale a lancé un programme de mesures du recul des falaises du Mont St Michel à la frontière belge. C'est le projet scientifique Clarec

Un laser aéroporté survole les côtes. L'un des objectifs de l'étude est d'analyser si le réchauffement climatique accélère l'érosion des falaises. Augmentation du niveau de la mer, plus grande fréquence des tempêtes, abondances des pluies hivernales pourraient aggraver la situation.

les + lus

les + partagés