publicité

Au Havre, Véolia ouvre une usine de régénération d'huiles de moteurs usagées

Osilub, installé sur la zone industrialo-portuaire du Havre doit traiter 120.000 tonnes d'huiles usagées par an. Il s'agit de la moitié de la collecte française.

  • CB / AFP
  • Publié le 20/11/2012 | 17:49, mis à jour le 23/11/2012 | 15:48
Osilub régénère les huiles de moteur usagers. © France 3 Baie de Seine
© France 3 Baie de Seine Osilub régénère les huiles de moteur usagers.
L'installation de Veolia Propreté et Total Lubrifiants a coûté 55 millions d'euros et comptera 45 salariés. L'usine aura un rendement de 75%, c'est-à-dire qu'avec quatre litres d'huiles usagées, Osilub fabriquera trois litres d'huiles régénérées, pratiquement équivalentes en qualité aux huiles de base sorties des raffineries.

"Cette proportion correspond aux meilleurs standards européens", assure Philippe Montantême, directeur général de Total Lubrifiants. La "matière première" sera collectée principalement auprès des garagistes par Sarp Industries et le produit fini sera envoyé dans la raffinerie Total voisine où il recevra quelques traitements "finisseurs" avant d'être mis sur le marché comme une huile classique. "Nous décrivons ainsi un cercle vertueux", assure Jean-François Nogrette, directeur général de Sarp Industries.

Les explications dans le reportage ci-dessous de Gwenaëlle Bron et Hervé Guiraudou

Osilub, regénére des huiles de moteurs usagées

 

les + lus

les + partagés